Arroses-tu actuellement une plante morte ?

J'étais enceinte et mon médecin m'a recommandé de boire beaucoup d'eau. J'ai décidé de suivre ses conseils. Je buvais de l'eau souvent avec du citron. Mais prendre le même arôme tous les jours, est fatiguant pour une femme enceinte ; Surtout lorsqu'on a envie de tout et de rien ! (les caprices de la grossesse) 😊

J'ai demandé alors à mon mari de m'acheter de la menthe, pour changer un peu d'arôme. Arrivé dans le magasin, il n'a pas trouvé la menthe en barquette, mais une plante entière, qu'il a décidé d'acheter pour moi.
J'ai trouvé que c'est une bonne idée de m'acheter la plante entière, afin que j'ai de la menthe à portée de main tous les jours.

Quelques jours plus tard, j'ai constaté que les feuilles n'étaient plus aussi fraîches qu'au début. J'étais déterminé à faire tout mon possible pour sauver la vie à ma petite plante. Je l'arrosais délicatement. Je la mettais à la fenêtre pour qu'elle aie un peu de lumière naturelle. Tous les jours, la condition de ma plante de menthe s'empirait. Au cours de la journée je retirais les feuilles mortes, pour lui fournir l'espace nécessaire, pour produire des feuilles vertes. Je l'arrosais, et je gardais l'espoir que ma menthe va produire des bourgeons verts. Chaque matin quand je descend dans ma cuisine, je vais visiter ma petite plante, pour voir si mes efforts ont porté du fruit : Rien. 

Je l'arrosais néanmoins, et je me dis "patience... ta plante va produire de la menthe". 
J'ai persisté à arroser la plante et à en prendre soin. Mais il était évident qu'elle ne produisait rien.
Un matin, je voulais recommencer mon rituel d'émondage et d'arrosage, et j'ai entendu dans mon cœur "Arrête d'arroser une plante morte, et admet qu'elle ne produit rien"!

Cette brève expérience avec ma plante de menthe m'a appris que :

Parfois, avec la meilleure intention du monde, nous nous investissons à fond dans des projets qui ne produisent rien.
Nous persistons à arroser "des relations mortes", des ''projets morts", des "comportements morts" espérant quand même y tirer quelque chose.
C'est gratifiant de voir ses efforts être récompensés, n'est-ce pas ?
Nous luttons très dur pour faire fonctionner certaines choses, mais plus nous luttons, plus la situation nous échappe.

Arroses-tu actuellement une plante morte ?

T'aggripes-tu actuellement à des "comportements morts" qui ne produisent rien de bon pour ta vie spirituelle ?

Je dis souvent qu'il faut de l'humilité pour admettre : "J'ai essayé très dur, mais ça ne donne rien". Parfois, le désir effréné de voir certaines choses fonctionner, comme nous l'espérons, peut devenir de l'entêtement. Et devine quoi ? Nous confondons entêtement  et persévérance.

  


                                                       [Télécharge ceci en fond d'écran si ça te parle]

 

La persévérance, c'est de continuer à faire ce qui est juste, quand bien même on ne voit aucun résultat visible.

L'entêtement par contre, c'est lorsqu'on se rend compte qu'on s'est trompé, mais on refuse de l'admettre par orgueil, et on continue néanmoins d'avancer. Pire, le Saint-Esprit t'a clairement éclairé là-dessus, mais tu préfères quand même en faire à ta tête.

Joins-toi à moi afin que nous agréons tous d'une même voix, que nous n'allons plus arroser des plantes mortes. Dieu a de bonnes œuvres, pleines de vie pour nous (Éphésiens 2:10). Et si nous écoutons sa voix, nos efforts ne seront jamais vains.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés.